plante ricin

Ricin : Notre guide pour comprendre et utiliser cette plante aux multiples vertus médicinales

MIS À JOUR LE: 26 February 2019

Si vous êtes présent aujourd’hui sur ce site, c’est certainement pour rechercher plus d’informations au sujet de l’huile de ricin. Bonne nouvelle : vous êtes au bon endroit ! Cette huile, issue de la plante Ricinus Communis, est réputée pour avoir de nombreux bienfaits, au point d’être considérée par certains comme une plante médicinale. Apprenez dès maintenant à mieux connaître cette plante, et découvrez ses utilisations, aussi variées que diverses pour notre santé.

Dans cet article : 

  • Les origines historiques de l’huile de ricin
  • Ricinus communis : la plante médicinale dont est issue l’huile de ricin
    • Où pousse le ricin ?
    • Description botanique du ricin
  • De la graine de ricin à l’huile
  • Les nombreux bienfaits de cette huile pour notre corps   : 
    • Les cheveux et les ongles
    • La peau
    • Les douleurs articulaires
    • Le système digestif
  • Le mot de la fin

Les origines historiques de l’huile de ricin   

Ne vous êtes-vous jamais demandé de quand datait l’utilisation de l’huile de ricin ? Sachez qu’à peu près toutes les anciennes médecines la mentionnent. Cette huile ancestrale ferait parler d’elle depuis 4000 ans avant J.-C. ! Elle serait également mentionnée dans l’Ebers Papyrus, un traité de médecine datant de 1550 avant J.-C..

On retrouve également sa trace dans la médecine ayurvédique indienne, 2000 ans avant J.-C. Par extension géographique, elle est aussi mentionnée dans la médecine traditionnelle chinoise. À cette époque,  cette huile servait avant tout de combustible pour les lampes à huile. Ses usages médicinal et cosmétiques étaient secondaires, mais déjà existants.

papyrus-ricin

Ricinus communis : la plante médicinale dont est issue l’huile de ricin

Où pousse le ricin ?

En toute logique au vu de son histoire, ce végétal pousse essentiellement dans les régions au climat tropical, voire aride. Aujourd’hui, environ 70 % de la production mondiale de graines de ricin provient de l’Inde. Toutefois, cette plante tropicale était principalement à l’origine cultivée en Éthiopie et en Égypte. Le ricinus communis est connu sous plusieurs appellations, selon sa région : ricin, carapate, ou encore palma christi, signifiant la main de Dieu en espagnol. Ce surnom est dû à la forme de ses feuilles, qui comportent 5 à 7 lobes, rappelant ainsi une paume de main ouverte.

Description botanique du ricin

Cet arbre (ou arbuste, selon les régions), peut atteindre jusqu’à 10 mètres de hauteur. Il fait partie de la famille des euphorbiacées, un ensemble de végétaux ayant pour caractéristique commune de produire une substance laiteuse dans leurs tissus. Pour autant, le ricin produit plutôt une substance aqueuse. C’est une plante vivace, et robuste, pourvu qu’elle ne soit pas trop exposée au gel. Sa croissance est rapide : entre 1,80 m et 3 m par an ! Le ricin ne fleurit qu’aux beaux jours, et ses fruits, les graines de ricin, poussent à l’intérieur de coques hérissées, de couleur verte à rouge, selon les variétés.

D’ailleurs, saviez-vous d’où vient le nom de “ricin” ? Il provient du latin ricinus, signifiant “tique”. Aussi curieux que cela puisse paraître, c’est en effet ce à quoi peuvent faire penser les graines avec leur forme et leur coloris brun à brun foncé.

De la graine de ricin à l’huile

L’huile est directement extraite des graines de ricin, par pression à froid. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Tout simplement, les graines, après récolte, sont passées dans une sorte de grand pressoir. Le liquide que contiennent les graines est alors recueilli, il s’agit de l’huile de ricin. La pression à froid permet une huile plus pure et de meilleure qualité, car elle conserve ainsi tous les acides gras qui la rendent si intéressante pour notre santé et notre beauté.

Toutefois, aux Antilles notamment, on préfère la pression à chaud, traditionnelle. Ainsi, les graines de ricin sont chauffées avant d’être pressées. L’huile obtenue est alors plus colorée et odorante. On l’appelle alors plus volontiers huile de carapate, et pour autant, ses propriétés sont relativement similaires. Malgré tout, les puristes ont tendance à considérer la pression à froid comme plus respectueuse de la composition et de la pureté du produit fini.

graines-ricin-huile

Les nombreux bienfaits de cette huile pour notre corps                

Mais venons-en aux faits : les vertus médicinales de l’huile de ricin. Voici les domaines dans lesquels cette huile peut être utile :

Les cheveux et les ongles

Voici certainement l’usage le plus répandu de l’huile de ricin : les bains d’huile pour vos cheveux. Vous trouverez sur le site de nombreuses recettes, pour fortifier votre chevelure, mais aussi la faire pousser plus rapidement. Cette huile végétale nourrit en effet en profondeur la fibre capillaire, lui permettant ainsi une croissance optimale. Adieu cheveux secs et cassants, et à vous la crinière resplendissante !

N’oublions pas non plus les cils, sourcils et ongles : composés comme le cheveu de kératine, ils bénéficieront eux aussi des bienfaits de l’huile de ricin. Profitez de manucures impeccables et d’un regard de biche avec un seul et même ingrédient.

La peau

La peau est bien souvent le siège de multiples tracas. Acné, vergetures, cicatrices, rides et mêmes cors… Autant de problèmes qui ont une solution : l’huile de ricin. Grâce aux propriétés émollientes, hydratantes, antimicrobiennes et antifongiques (rien que ça !) de cette huile, peu de problèmes de peau résistent à ce remède. C’est cette polyvalence qui en fait une huile extraordinaire pour votre visage, mais aussi pour tout votre corps.

En cataplasme, ou en massage, la peau profitera de ces nombreux bienfaits. Vous pourrez ainsi atténuer les marques sur votre peau, mais aussi soigner votre acné, et faire disparaître vos cors. Son action anti-âge est elle aussi remarquable, lorsqu’elle est appliquée en masque sur le visage.

Les douleurs articulaires

Comme mentionné dans la médecine chinoise, l’huile de ricin aiderait à diminuer les douleurs liées à l’arthrose. Grâce à son action anti-inflammatoire, elle permettrait d’améliorer le confort de vie des personnes souffrant de cette maladie. Dans ce cadre, faites chauffer l’huile et massez consciencieusement la zone douloureuse pendant quelques minutes chaque jour.

Ce procédé fonctionnerait également pour les douleurs musculaires, telles que les courbatures liées à l’effort, comme après une bonne séance de sport. Si toutefois le massage était trop douloureux, contentez-vous d’un cataplasme, à garder une heure ou deux sur la zone concernée. Vous pouvez  tout simplement fabriquer votre propre cataplasme à l’aide d’un linge propre, imbibé d’huile chauffée qu’il vous suffira d’appliquer. Bien sûr, vous pourrez réutiliser ce linge pour un nouveau cataplasme en l’imbibant encore une fois d’huile.

Le système digestif

L’huile de ricin est très réputée pour les problèmes de constipation. Toutefois, soyez extrêmement vigilant avant d’ingérer cette huile. En effet, elle irrite la muqueuse intestinale, et peut provoquer de très fortes diarrhées. Aussi, consultez votre médecin avant d’envisager cette solution.

Utilisée en cataplasme sur l’abdomen et plus particulièrement sur le foie, cette huile aurait un effet drainant sur les toxines de l’organisme. À l’approche de l’hiver, Les naturopathes recommandent son application trois jours de suite, pendant une à deux heures, puis trois jours sans rien, et de nouveau trois jours de cataplasmes.

Le mot de la fin

Comme vous avez pu le lire dans ce guide, l’huile de ricin est incroyablement riche d’histoire et encore plus de vertus médicinales. Comme beaucoup de remèdes de nos ancêtres, nous avons bien souvent de grands trésors à portée de main, présents dans les plantes qui nous entourent. À nous d’apprendre à nous en servir et de constater par nous-mêmes leurs bienfaits.

Posted in Beauté, Santé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.