Huile de ricin hydrogénée : définition et effets

Huile de ricin hydrogénée : définition et effets
4.3 (4 votes) Soutenez moi en votant ici 🙂

On retrouve la mention « Huile de ricin hydrogénée » ou sa traduction en anglais Hydrogenated castor oil dans la composition de beaucoup de cosmétiques mais également de produits ménagers ou d’entretien automobile. Cependant, cette substance, qui conviendrait apparemment aussi bien à notre peau qu’au moteur d’une voiture, est-elle véritablement sans danger pour notre santé? C’est à cette question que nous souhaitons répondre dans notre article. Nous allons en effet nous intéresser à l’huile de ricin hydrogénée, à sa nature, ses bienfaits ou aux risques qu’elle suppose.

huile de ricin hydrogénée

L’huile de ricin hydrogénée : définition

L’huile de ricin hydrogénée dans son état non-modifié se présente généralement à la vente sous forme d’un bloc dur et friable, de flocons ou d’une poudre blanche-jaune. On notera qu’elle est insoluble dans l’eau et totalement inodore. Concrètement, cette substance est produite lors de l’hydrogénation. C’est la réaction chimique qui intervient lors de la combinaison, par catalyse, de l’huile de ricin pure avec de l’hydrogène.

Tout comme l’huile de ricin pure, l’huile de ricin hydrogénée est riche en triglycérides issus de l’acide ricinoléique. Elle est utilisée dans de nombreux produits pour les caractéristiques suivantes :

  • Elle est lipogélificante.
  • Elle permet de stabiliser les émulsions, favorisant donc les mélanges entre les liquides.
  • Elle agit comme agent de contrôle de la viscosité.

Il est également possible que vous soyez confronté, dans les compositions de vos produits, à de l’huile de ricin éthoxylée et/ou hydrogénée, ou PEG-40 (par exemple). Il s’agit d’huile de ricin pure qui a été soumise à un traitement chimique à l’oxyde d’éthylène (l’éthoxylation), et/ou à une hydrogénation, pour en faire un agent émulsifiant/tensioactif dont la pénétration dans la peau est multipliée. Ce processus implique toutefois des résidus très polluants.

huile de ricin hydrogénée

SchaOn – Pixabay

L’huile de ricin hydrogénée : de multiples utilisations

Du fait de ses caractéristiques, l’huile de ricin hydrogénée, ou cire de ricin, fait partie des ingrédients de nombreux produits. On la retrouve en effet dans certains vernis, savons et dans différents types de cosmétiques. En effet, si vous regardez attentivement les ingrédients de vos produits de beauté, il y a de grandes chances pour qu’à côté de la mention « huile de ricin » ou « castor oil » vous trouviez les termes « hydrogénée » ou « hydrogenated ». C’est également valable dans certains produits labellisés bio.

Toutefois, vous trouverez également de l’huile de ricin hydrogénée dans une grande variété de produits, auxquels vous n’auriez pas forcément pensé dans un premier temps connaissant les bienfaits de l’huile de ricin pour le corps. En effet, le fait qu’elle soit lipogélificante et résistante à l’eau, à l’huile et aux liquides pétrochimiques lui permet d’entrer par exemple dans la composition de :

  • revêtements, notamment de polyuréthane
  • lubrifiants pour moteur
  • papier carbone
  • condensateurs électriques.
  • peintures et vernis pour les matériaux (bois, cuir, etc.)
  • produits ménagers

L’huile de ricin hydrogénée : bienfaits et effets néfastes

L’huile de ricin hydrogénée a de nombreuses propriétés puisque c’est un agent aux multiples facettes :

  • émollient qui assouplit et adoucit la peau
  • émulsifiant car il favorise le mélange des liquides
  • d’entretien de la peau
  • tensioactif puisqu’il permet une répartition uniforme du produit en réduisant la tension de surface
  • de contrôle de la viscosité

Cependant, l’hydrogénation est un procédé agressif car elle suppose une extraction à haute température des huiles. Cela a, par conséquent, un effet sur la qualité de l’huile finale produite. Ce traitement chimique laisse également planer des doutes sur ses effets néfastes.

Les huiles hydrogénées dans leur ensemble ont des risques reconnus pour la santé si elles sont ingérées. La réaction d’hydrogénation entraine en effet la formation d’acides gras trans qui augmentent les risques de pathologies cardio-vasculaires et l’apparition de mauvais cholestérol. Une consommation importante est aussi liée à une réaction inflammatoire interne. Enfin, depuis plusieurs années, des études montrent que ces acides gras trans ont un impact dans le développement de plusieurs types de cancer, dont le cancer du sein.

En cosmétologie, les huiles hydrogénées comme l’huile de ricin n’ont pas vraiment d’intérêt si on les compare aux huiles pures. Du fait du peu d’études réalisées sur les huiles végétales hydrogénées en cosmétique, on recommandera toutefois de rester prudents.

huile de ricin hydrogénée

annca – Pixabay

Pourquoi privilégier une huile végétale naturelle?

Vous l’aurez compris, l’huile de ricin hydrogénée ou n’importe quelle autre type d’huile hydrogénée n’est pas recommandée dans les produits que nous ingérons. Elles sont même interdites dans plusieurs pays comme le Danemark et le Canada.

Si, comme nous l’avons indiqué, aucune étude scientifique d’envergure n’a pour l’instant été réalisée, ou n’a donné de résultats, concernant les effets de l’huile végétale hydrogénée en cosmétique. Cela ne signifie pas qu’il n’y a aucun problème pour en utiliser dans les cosmétiques. Bien au contraire, il convient de toujours rester particulièrement vigilant quant à la composition des crèmes et autres produits de beauté que nous pouvons acheter et utiliser.

Afin d’éviter tout risque, rien ne vaut une vérification précise du contenu des produits. Vous pouvez ainsi déterminer si l’huile végétale utilisée est naturelle et donc non hydrogénée (et/ou éthoxylée). Pour cela, vous devez consulter les ingrédients inscrits dans la composition ou contacter directement les marques dans le cas où là mention est floue. Attention également aux indications trompeuses car comme nous l’avons indiqué, les PEG correspondent à des produits éthoxylés, estérifiés et/ou hydrogénés, c’est à dire ayant subi une transformation chimique.

Malgré les possibles risques pour la peau que supposent les huiles végétales hydrogénées, on constate qu’elles sont massivement utilisées dans les cosmétiques. Y compris par certains labels bio. Par principe de précaution et dans le mesure du possible, privilégiez autant que possible des huiles végétales naturelles, pures et issues de première pression à froid.

Posted in Santé.
  • CHABAUD Marie-Claude says:

    Huile de ricin hydrogenée dans le L-Thyroxin Henning de Sanofi médicament pour l’hypothyroïdie. Qu’en pensez-vous ?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement

    • Isabelle Mullesch says:

      Bonjour,
      Nous vous conseillons de consulter un médecin quand il s’agit de mélanger l’huile de ricin à un traitement médical.
      Je reste à votre disposition.