huile de ricin et constipation header

Huile de ricin et constipation

Huile de ricin et constipation
Soutenez moi en votant ici 🙂

L’article qui suit est un peu particulier et fait office de mise en garde. En effet, lorsque nous mentionnons l’huile de ricin, nous la recommandons toujours pour des usages externes. Aujourd’hui, nous évoquons l’éventualité d’un usage interne de l’huile de ricin en cas de constipation. Si vous aviez l’intention d’avaler de l’huile de ricin pour répondre à vos problèmes intestinaux, je vous conseille d’y réfléchir à deux fois!

L’effet laxatif de l’huile de ricin est indéniable. Souvenons-nous à ce titre que dans certains pays, l’huile de ricin porte le surnom évocateur d’huile de « carapate » qui rappelle à quel point elle vous fera courir vite vers les toilettes en cas d’ingestion ! Mais, même si cette propriété laxative est indubitable et peut sembler séduisante en cas de besoin, les effets secondaires d’une purge à l’huile de ricin peuvent être dangereux pour la santé.  

Huile de ricin et constipation

Boire de l’huile de ricin fait partie de ces remèdes qui ont longtemps été utilisés, mais dont on a découvert au fil du temps les impacts négatifs. Un tel usage interne est équivalent à la prise d’un puissant médicament. Une grande prudence s’impose donc.

Mécanisme de la constipation

Rappelons brièvement le trajet suivi par les aliments dans l’organisme. Après être descendus dans l’oesophage, les matières ingérées atteignent l’estomac. Elles partent ensuite vers le duodénum avant de rejoindre le côlon et de terminer leur course au niveau du rectum.

On comprend donc aisément à la lecture de ces multiples étapes qu’il existe de très nombreuses causes possibles à la constipation. Il est donc en premier lieu important de consulter votre médecin avec de tenter le diable!

Le plus souvent, une attention particulière portée à l’alimentation est suffisante pour éviter ou remédier à la constipation. Les aliments à préconiser sont alors:

  • les céréales (pour l’apport en fibres);
  • le pain complet (à forte teneur en son de blé);
  • les légumes verts (haricots et laitues en particulier);
  • les fruits et jus de fruits (prunes et papayes plus spécifiquement).

Huile de ricin et constipation

Il est également indispensable de boire énormément d’eau.

Huile de ricin et constipation

L’huile de ricin par voie interne n’est pas une bonne solution pour remédier à la constipation. Les effets secondaires possibles après l’ingestion d’huile de ricin sont les suivants:

  • Douleurs abdominales et/ou crampes;
  • Diarrhée;
  • Sensation de faiblesse généralisée;
  • Vomissements;
  • Rougeurs et démangeaisons;
  • Accélération du rythme cardiaque.

Revenons plus spécifiquement sur la diarrhée qui peut sembler être une solution face au problème de constipation et qui pourtant est ici le signe d’une problématique sérieuse. En effet, l’acide ricinoléique qui est présent dans l’huile de ricin altèrela muqueuse intestinale et va ainsi provoquer la diarrhée. D’importantes pertes en eau et en sels minéraux ont donc lieu, causant ainsi un inconfort temporaire mais aussi et surtout un déséquilibre important dans votre corps. L’action purgative intense et irritante de l’huile de ricin est réelle, il ne faut donc pas la sous estimer! 

Dans les rares cas où l’huile de ricin serait cependant prescrite par un médecin, il faut faire très attention à la provenance de l’huile de ricin utilisée et à son mode de fabrication. Une huile de ricin mal préparée peut être contaminée par la ricine (présente dans la plante et les graines) qui est extrêmement toxique. On fait alors face à une intoxication qui se manifeste par des nausées, des vomissements et une diarrhée sanglante. Il faut intervenir en urgence.

Lors de l’ingestion de ricine, les symptômes surviennent entre deux à six heures plus tard. En plus de la déshydratation, des insuffisances hépatiques et rénales peuvent être constatées, ces dernières pouvant entraîner la mort.


Précision très importante, les femmes enceintes ne devraient pas avoir recours à l’huile de ricin comme médicament, qu’il s’agisse de problèmes de constipation ou d’accélération du processus d’accouchement, l’huile de ricin ne sera pas d’une grande aide, bien au contraire!


 

Pourquoi prendre des risques inutiles ?

Comme nous l’avons mentionné, les purges d’huile de ricin ne sont donc pas sans dangers. Il existe cependant d’autres huiles qui ont certes un effet un peu plus léger, mais qui ne présentent absolument aucun risque. C’est le cas, par exemple, de l’huile d’olive. Pourquoi dès lors se priver d’une telle solution à la fois douce et efficace ?

Huile de ricin et constipation

En cas de constipation légère, prenez deux cuillerées d’huile d’olive le matin à jeun. Pour faciliter l’absorption, n’hésitez pas à ajouter quelques gouttes de jus de citron ou même un peu de miel.

Si la constipation demeure et s’avère plus importante, un lavement peut alors être requis

Le mot de la fin

Notre corps est en constante évolution (modifications hormonales, adaptation aux changements environnementaux, etc…). Il faut apprendre à l’écouter afin de lui apporter des solutions efficaces et si possible les plus naturelles possibles. 

C’est donc toujours une bonne idée de se renseigner sur des solutions alternatives! Il faut néanmoins être conscient des risques avant de se lancer avec tel ou tel méthode. Ce qui est certain c’est qu’huile de ricin et constipation font rarement bon ménage. L’huile de ricin est merveilleuse pour un grand nombre d’application mais cette dernière n’est vraiment pas celle que je recommanderais!

Notre corps est précieux, nous devons lui offrir le meilleur et être toujours extrêmement vigilants dans le choix de nos traitements beauté, santé et bien-être.   

Posted in Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.